VOYAGE PHOTO

La suite des recettes Japonaises...

Vous avez aimé notre dernier article sur les repas japonais ? Et bien en voici un article complémentaire...


Lorsqu'on parle de cuisine nippone, en général, de nombreuses personnes citent le miso. Pour ceux qui ne le connaissent pas, c'est un ingrédient mais aussi un condiment essentiel à l'alimentation des Japonais. Le miso est d'origine chinoise mais les Japonais ont développé leur propre recette il y a plus d'un millénaire.

Le miso se prépare en deux temps :

- Il faut tout premièrement réaliser le koji. Le koji c'est quoi ? Il s'agit d'un riz étuvé ensemencé par l'aspergillus oryzae, un champignon qui permet la transformation de l'amidon en sucre.

- Puis, il faut cuisiner les graines de soja : elles sont cuites à la vapeur, broyées puis ajoutées au koji, avec du sel et de l'eau.

L'ensemble est placé en cuve (ou, plus traditionnellement, dans des tonnelets de cèdre) pour une fermentation de 15 jours à 4 mois, à une température de 25-30°C. Le miso est riche en acides aminés essentiels et en vitamines B, principalement par sa fabrication. C'est un condiment, qui peut remplacer le sel, ou relever le goût des céréales et des légumes.

Il a toute sa place dans la vinaigrette, les sauces et sert bien-sûr lors des assaisonnements des soupes.

Par exemple, le chef de Hoshino Resorts KAI Hakone l'utilise pour préparer un excellent plat de boeuf servi dans un menu kaiseki : les cubes de viande sont saisis dans un poêlon en fonte puis enrobés de pâte de miso avant d'être plongés dans l'eau. Les légumes sont cuits dans le bouillon ainsi constitué. Le boeuf et les légumes se dégustent avec un jaune d'oeuf dont le crémeux et la saveur délicate font merveille en bouche.

A bientôt pour une nouvelle recette !


Miso - recette japonaise


Maelle de Voyage Passion Photo


Vous avez aimé cet article ?

Les derniers articles